Journées européennes de la culture juive 2013

La Nature en héritage

 

Avec la Bible, le Judaïsme a livré au monde le premier récit fondateur qui commence par une narration de la Création de l’Univers. Au Commencement, titre exact du Livre de la Genèse « Béréchit », retentit –comme un appel continu-  la Parole créatrice.

 

L’être humain,  dernier arrivé, parmi les éléments et les vivants, prend sa place et ses responsabilités dans une scansion cyclique et sanctifiante du temps, qui accorde au futur  une dimension messianique. Créé à l’image de l’Eternel, l’Homme, sera doté de la parole et du pouvoir divin de nommer. Aussi, indépendamment de toute grille de lecture que l’on choisira d’appliquer au texte biblique : confessionnelle, philosophique ou simplement anthropologique, nul ne pourrait nier, ni sous-estimer, l’importance des liens réels et symboliques et l’impact moral d’un tel ancrage. Le récit biblique n’est pas une Saga, il ne vient pas conter une histoire, mais instaurer une relation –responsable et exigeante- entre les hommes et la Création

 

Riche du souvenir d’Eden, le Paradis, Jardin des Délices dans lequel sont concentrés les rêves les plus doux de l’humanité,  inspirée par l’urgence de l’appel à la responsabilité, éclairée par le souci du monde partagé, la programmation des J.E.C.J.- Lorraine a été conçue au regard de l’importance brulante du sujet de l’édition 2013 : « la Nature en héritage ». La localisation d’une partie de la programmation lorraine et son lancement [27/08 à 18h30], au Jardin Botanique de Metz, nous permettent –avec beaucoup de gratitude à l’égard de la Ville et des Espaces verts- d’inscrire réellement les manifestations dans la nature. Par Souccoth, la fête des Cabanes et des Moissons, nous illustrerons, opportunément, les valeurs de la diversité, de l’échange et de l’hospitalité, ferments nécessaires de toute humanité, qui, au sein de la Soucca, prennent un sens tangible.  Symbolique, la petite Soucca qui y sera érigée rappellera utilement que  la conscience de la précarité demeure une valeur vitale, créative, active et nécessaire.

 

Des paysages extérieurs aux paysages intérieurs, l’œuvre de Michel Kirch convie le visiteur à parcourir le chemin de soi au monde.  Sous l’intitulé  Origines & Itinéraires, aux Archives Municipales de Metz,à la Bibliothèque universitaire du Saulcy et au Musée de la Cour d’Or,trois expositions de l’artiste nous invitent à passer  de l’expérience physique des Climats  à celle, humaniste, des Conversations pour aboutir à l’expérience transcendante des  Éveillés. Face au Centre Pompidou-Metz, dans les nouveaux locaux de la Caisse d’Epargne –CELCA -, mécène de ces expositions qui offrent la rétrospective d’un artiste  de notoriété internationale à Metz, sa ville natale, on pourra admirer, plus durablement, deux œuvres magistrales, qui ouvrent le regard sur l’avenir.

 

L’expérience d’une parole qui « ouvre un passage » sera assurée par un artisan à l’écoute des mots, un géant de la langue et de la pensée : Valère Novarina. Son Discours aux animaux sera repris par le créateur de la pièce, l’immense André Marcon. Le théâtre, comme  langage, qui « n’est plus un instrument à dire, mais un outil d’apparition » sera également à l’honneur avec Kichinev 1903, de et par  Zohar Wexler, d’après le poème de H. N. Bialik, Dans la ville du massacre, promet un grand moment de théâtre. La Compagnie théâtrale Tourbillon, nous mènera à Chelm et du côté du Roi Salomon, à l’écoute de l’histoire.

 

De l’enchantement des lieux et des références à celui de la programmation, à l’Opéra-théâtre de Metz Métropole, deux spectacles musicaux  Broadway enchanté  [19/10 à 20h45] et Padam Padam  [20/10 à 16h], illustreront l’art d’habiter le monde par la joie. Le talent exceptionnel d’Isabelle Georges, - chanteuse, musicienne, danseuse -, etde ses brillants musiciens transforment l’art et la joie en pratiques communicatives. A l’Arsenal, les pétillantes Goldene Pave [17/11 à 16h] feront briller leur or et leur talent dans un spectacle de chansons juives, grâce à la générosité de la société Procédo. L’excellent Trio Morgenstern, donné en partenariat avec l’EPCC Metz en scènes et la Fondation des jeunes talents, signera [le 3/12 à 20h] le terme d’une édition 2013, particulièrement forte et variée.

 

De l’humour, à l’amour du Yiddishland, tel est l’enjeu stimulant de notre BéDé, qui verra le jour lors du lancement régional. Ludique et stimulant, également, le jeu des formes et des couleurs de l’artiste Serge Mendjinsky, à Montigny-lès-Metz. L’approche scientifique du thème de l’année, sera assurée lors du colloque en partenariat avec l’Académie Nationale de Metz, qui se déroulera le dimanche 1er décembre. À Sarreguemines, une programmation remarquable propose des activités transfrontalières, en partenariat avec Sarrebruck. Aux propositions variées d’Epinal, Delme, Fénétrange, Lunéville, Nancy, Saint-Avold, Thionville, Verdun, s’ajoutent cette année celles du Luxembourg. Un peu partout, la Chorale Chalom ravira les auditeurs, tandis que le Grand Rabbin de la Moselle, B. Fiszon, membre de l’Académie des Sciences, interviendra sur plusieurs sites, pour mieux tracer les voies qui lient la science à la spiritualité.

 

Et pour ouvrir des voies neuves à la connaissance, l’association JECPJ-France lance une application pour smartphone qui constitue l’étape initiale –à améliorer- du tourisme culturel juif dans l’hexagone. Prolongement du label des  « Itinéraires culturels juifs européens », cette application permettra d’inscrire cet ambitieux projet dans la réalité. Grâce aux efforts du Président de l’association et de son président honoraire, ces itinéraires seront officiellement lancés le dimanche 29 septembre, à Marseille, Capitale Européenne de la Culture 2013, comme une véritable invitation au voyage…

 

Autant que la conscience d’une responsabilité, la « Nature en héritage » appelle l’art d’habiter la terre. Le petit mot magique que l’on enseigne aux enfants est une des premières clés de cet art, plus difficile et rare qu’il n’y paraît, celui de dire : MERCI ! Nous souhaitons remercier les Collectivités locales et territoriales, les Institutions, Associations, Entreprises, les particuliers, les mécènes et les artistes, qui soutiennent nos manifestations – et parmi eux, tout particulièrement, la Ville de Metz et la Caisse d’Epargne Lorraine-Champagne-Ardenne.  Merci à tous nos partenaires, qui aux côtés des membres bénévoles, dynamiques et dévoués de l’association JECJ-Lorraine, nous permettent d’élargir et de diversifier notre public ! Merci de favoriser, avec nous, un dialogue interculturel, apte à rendre la terre plus habitable, et peut-être à ré-enchanter le monde en s’employant à accueillir l’avenir.

 

Désirée Mayer

Présidente J.E.C.J.-Lorraine

Secrétaire générale et vice-présidente J.E.C.P.J. - FRANCE

http://jecjlorraine.canalblog.com/  courriel : desiree.mayer@gmail.com