petit

JECJ-Lorraine 2010

 

 

 

Arts sans frontières

Editorial

 

Ancienne et actuelle, particulière et universelle, plurielle et singulière, diverse, fragmentée, éclatée et pourtant unitaire dans son élan fondateur du monothéisme et de l’égalité, la culture juive est un bien commun de l’humanité. Et si, à l’instar des autres cultures – majoritaires ou minoritaires – cet héritage plurimillénaire constitue un réel trésor, c’est que, contrairement aux biens matériels, ce trésor croît dans le partage. Fécondée par la vie et les vivants, éclairée par la connaissance, animée par le goût de la découverte et de la redécouverte et parfois même par celui de l’approfondissement, cette mémoire porte le passé jusqu’au point incandescent où chacun peut se construire une vision de l’altérité et du futur. C’est un « buisson ardent ».

Par sa persévérance, sa résistance, sa capacité à surmonter les embrasements tragiques et son attachement obstiné à préserver la lumière, l’histoire juive en Europe tient aussi du « buisson ardent ». Comme le buisson, cette histoire est le lieu d’une interrogation persistante et d’un appel à la responsabilité.

En favorisant les rencontres et le dialogue, l’association Journées européennes de la culture juive - Lorraine entend faire vivre et connaître l’histoire et le patrimoine juifs, diffuser les valeurs dont ils sont porteurs et témoigner de leur apport à la culture de notre pays et de l’Europe. Avec plus de 6 500 participants, la coordination Lorraine s’est trouvée, en 2009, en tête de la fréquentation des JECJ pour la France.

Consacrée à l’art par les instances européennes et déclinée dans l’Hexagone sous l’intitulé « arts sans frontières », l’édition 2010 promet un succès croissant. Son lancement, officiel et national, aura lieu en Lorraine, au Centre Pompidou-Metz, le 1er septembre. Lors de cette manifestation, l’association JECPJ-France s’honorera d’installer Dominique Gros, maire de Metz, en ses fonctions de président du collège des maires qui fonctionne au sein de l’association. L’investissement républicain et éclairé de la municipalité de Metz lie la connaissance à la reconnaissance, promouvant le savoir et suscitant la gratitude.

 

En Lorraine, une cinquantaine de propositions différentes composent le programme de cette année. La moisson est abondante, en effet, du colloque, « La Synagogue : architecture, art et liturgie », organisé en partenariat avec l’Académie nationale de Metz, à la sortie « Sur les traces de la mémoire républicaine », proposée par Verdun ; des parcours poétiques conçus par Jacques Kraemer autour des œuvres de Jabès et de Mandelstam, aux concerts éblouissants et variés, dont celui de l’artiste yéménito-autrichienne, Timna Brauer, à l’Arsenal, en passant par le projet « Babel », conçu avec l’École Nationale Supérieure d’art Metz Métropole, ou l’exposition de Michel D’Anastasio, au Service commun de la documentation de l’Université Paul Verlaine-Metz, jusqu’aux visites commentées sur les divers sites. À Lunéville, à Metz, à Nancy, à Remiremont, à Sarreguemines, à Woippy et ailleurs, les plus grands spécialistes évoqueront l’art, l’histoire et la transmission des savoirs.

 

Grâce aux ministère, collectivités, institutions, associations et mécènes, qui soutiennent nos manifestations ; grâce aux partenariats variés qui nous permettent d’élargir et de diversifier notre public ; grâce, enfin au dynamisme des membres bénévoles de l’association JECJ-Lorraine, par votre participation et votre présence, un chemin commun pourra se tracer, du « buisson ardent » au clair « jardin à cultiver ».

 

 

 

 

 

 

Désirée Mayer

Présidente des JECJ-Lorraine

Vice-présidente des JECJ-France

 

40484511_p

 

Pour tout contact avec la présidente

des Journées Européennes de la Culture Juive

claudia.mayer44@orange.fr