Jacques Grober, né à Paris en 1951, est un des rares auteurs, compositeurs et interprètes français, à avoir renouvelé le répertoire de la chanson yiddish au cours de ces 30 dernières années.

Qu’il s’agisse de la psychanalyse, des sans-abris, de la Perestroïka ou du Proche-Orient, ses chansons parlent de notre vie. Et parfois, sur des musiques d’aujourd’hui telles que le rap, afin de rendre à la chanson yiddish toute son actualité.

Lauréat du Prix Korman 2006 pour son œuvre poétique, Jacques Grober est décédé des suites d’une grave maladie le 26 mars 2006. La Fondation du Judaïsme Français a souhaité lui rendre un hommage avec la publication de ce CD septième volume de la collection Patrimoines musicaux des Juifs de France qui présente un large panorama de ses chansons, accompagnées des plus grands instrumentistes de la scène yiddish française de ces vingt dernières années.

Ce travail de restitution musicale se double également d’une étude de la chanson yiddish en France, depuis 1880, dans ses différents domaines : théâtre, café, cabaret yiddish, chorale, industrie discographique et spectacles vivants depuis le renouveau des années 1970.

Entre inspiration hassidique, musique klezmer, swing et rap yiddish, ce disque vivifiant apporte une grande bouffée d’oxygène.

CD « Jacques Grober– Chansons yiddish d’hier et d’aujourd’hui », produit par la Fondation du judaïsme français sous le label Buda Musique, volume 7 : 16 euros.

blue